Nous vous avons préparé un article pour traiter les 10 idées reçues sur le salaire au Luxembourg.

Questions / réponses

 

Faut-il travailler longtemps au Luxembourg pour espérer avoir droit à une retraite ?

Et bien non !  Vous n’êtes pas obligé d’avoir cotisé 10 années au Luxembourg pour avoir droit à une pension de retraite luxembourgeoise.

Vous devez, par contre, avoir travaillé au moins une année au Luxembourg et 10 ans dans la zone de l’Union européenne.

 

Résidant en France et travaillant au Luxembourg, doit-on faire une déclaration fiscale dans les 2 pays ?

En France, il y a une obligation déclarative qui s’impose à toutes les personnes qui résident sur le territoire français.

Concrètement, un frontalier résidant en France et travaillant au Luxembourg, devra déclarer ses revenus en France, mais ne sera pas imposé !

Quant au Luxembourg, il y a plusieurs conditions d’obligations de déclaration fiscale pour les non-résidents que vous pourrez retrouver facilement dans le guide des frontaliers France – Luxembourg.

 

En cas de perte d’emploi au Luxembourg, comment  toucher son allocation chômage ?

L’état compétent pour vous verser vos allocations chômage est l’état de votre résidence.

Concernant votre montant d’allocations chômage, on prendra votre salaire brut luxembourgeois, et on calculera le montant de référence, tout en appliquant la législation de votre état de résidence.

Pour en savoir plus sur vos droits au chômage, n’hésitez pas à consulter le site web : www.frontalierslorraine.eu

 

Faut-il une autorisation de travail pour aller travailler au Luxembourg ?

Pour les personnes qui sont ressortissantes de l’Union Européenne, donc qui résident, par exemple, en France, en Allemagne ou en Belgique, vous n’avez pas besoin d’autorisation de travail pour aller au Luxembourg.

Par contre, il y a des conditions beaucoup plus restrictives pour les ressortissants de pays tiers.

 

Et en cas de résiliation de contrat luxembourgeois pour un résident en France, peut-on avoir droit au chômage en France ?

La rupture d’un commun accord luxembourgeois n’offre pas droit aux allocations de chômage en France.

 

Qu’en est-il des allocations familiales au Luxembourg ?

Au Luxembourg, dès le premier enfant, vous avez droit à des allocations familiales d’un montant fixe de 265 €.

 

Et la prise en charge des frais de santé ?

Travaillant au Luxembourg et résidant en France, vous pouvez vous faire soigner aussi bien en France, qu’au Luxembourg, à partir du moment où vous êtes affilié à la sécurité sociale du Luxembourg.

 

Est-il facile d’aller travailler au Luxembourg ?

Sauf si vous comptez prendre le train et la voiture, la meilleure solution c’est de vous faire parachuter directement au Luxembourg !

Comptez au moins une heure de train en partant de Metz, et environ une heure et demi de voiture en partant le matin vers 8h00.

 

Travaillant au Luxembourg et résidant en France, le télétravail est-il toléré ?

Il est toujours possible de décider d’un commun accord avec son employeur de travailler depuis son domicile. Mais attention à votre sécurité sociale et votre secteur d’imposition : plus vous passez de temps dans votre pays de résidence, plus vous avez le risque d’y payer vos cotisations sociales ainsi que vos impôts.

Mais tant que vous ne dépassez pas la limite de 25 % de votre temps de travail dans votre pays de résidence, vous pourrez rester soumis à la sécurité sociale luxembourgeoise.

 

Y a-t-il forcément gratification pour un stage effectué au Luxembourg ?

Malheureusement, il n’y a pas d’obligation légale pour les employeurs de verser une gratification aux stagiaires, mais ils peuvent toujours le faire sur une base volontaire.

 

Le Luxembourg vous ouvre ses portes !! Pour plus d’informations contactez votre conseiller Skalis Luxembourg