Linkedin au Luxembourg

Réseau social professionnel par excellence, avec 97 millions de membres actifs dans le monde dont, Linkedin au Luxembourg est incontournable pour la promotion de vos activités. Sur cette plateforme, vous disposez d’un vivier exceptionnel de potentiels clients, auprès desquels vous pouvez effectuer une prospection dynamique et efficace.

Si vous voyez ce réseau comme un espace de réseautage virtuel, alors son potentiel devient plus important. Vous n’y trouverez pas seulement des clients ou des leads, mais aussi des prescripteurs, des partenaires, des ressources. Et c’est ainsi que Linkedin devient un véritable levier pour votre développement commercial.

Par conséquent, quelle stratégie social media faut-il mettre en œuvre pour trouver des clients sur Linkedin ? Découvrons ensemble quelques astuces pour atteindre cet objectif.

  • Phase 1 : Savoir ce que l’on y cherche
  • Aussi, phase 2 : Avoir un profil intéressant
  • Phase 3 : Faire les bonnes recherches
  • Et, phase 4 : Participer à la conversation
  • Phase 5 : Faire une veille efficace
  • Et, phase 6 : Se mettre dans le process

Phase 1 : Savoir ce que l’on cherche sur Linkedin au Luxembourg

Pour rappel, Linkedin au Luxembourg est un véritable réservoir à clients à condition que vous vous fassiez une bonne idée de ce qu’il est, c’est-à-dire un espace de networking virtuel. Il s’agit d’un lieu où l’on peut engager assez facilement la discussion de manière unique et personnalisée, comme dans une soirée de réseau.

Vous aurez la chance de rencontrer vos prospects, vos clients, vos prescripteurs, vos partenaires… et tous vos (potentiels) futurs prospects, clients, prescripteurs, partenaires. En résumé : tout le monde y est.

Votre but est de démarrer des conversations avec des personnes bien identifiées et pas de vous constituer une audience. Il s’agit donc d’un vrai processus commercial et prospectif. Et comme toute stratégie de prospection, le premier nerf de la guerre est de savoir avec qui vous souhaitez entrer en contact.

  • Suspects : personnes ressemblant à votre profil de client idéal, autrement appelé « avatar »
  • Prospects : clients potentiels avec qui vous avez entamé la discussion (voire le processus de vente)
  • Clients : tout est dans le nom 🙂
  • Partenaires : personnes amenées à développer leur business à vos côtés
  • Prescripteurs : personnes pouvant vous recommander dans leur réseau
  • Influenceurs : personnes ayant une audience prête à les écouter et à les suivre (attention à ne pas suivre les mauvais indicateurs)
  • Connecteurs : personnes étant en contact rapproché avec un grand nombre de personnes susceptibles de vous intéresser
  • Médias : tout est dans le titre également

Il est important que vous dressiez un tableau des différents types de personnes avec lesquelles vous aimeriez pouvoir échanger. Cela vous évitera de vous disperser et vous aurez ainsi de vrais résultats sur ce canal.

Quelle est la suite du plan de bataille (Linkedin)?

Elle est simple : optimiser votre profil, démarrer les recherches, participer à la conversation, lancer votre veille et installer le process.

Phase 2 : Avoir un profil intéressant

Maintenant que vous connaissez les personnes que vous souhaitez toucher, il ne vous reste plus qu’à optimiser la première brique d’entre toutes : votre profil. Il s’agit de l’espace le plus stratégique ET qui vous offre le plus de contrôle car vous pouvez tout y modifier. Même les recommandations de vos pairs et clients sont sous votre approbation.

L’enjeu est donc de savoir quel message vous aimeriez que vos visiteurs retiennent pour adopter les bons mots et la bonne image.

Le profil est composé de plusieurs briques, avec une importance décroissante selon leur position. Reprenons-les par ordre d’importance.

1/ Votre photo (LinkedIn au Luxembourg)

Il s’agit de la première chose que vos visiteurs vont voir. C’est donc la première image que vous allez laisser dans leur imaginaire. Il est donc essentiel qu’elle vous fasse apparaître comme quelqu’un de sympathique, à qui l’on veut faire confiance.

2/ Votre titre de profil (LinkedIn au Luxembourg)

Après votre photo vient le titre de votre profil.

Le rôle du titre est capital : il doit donner envie de cliquer dessus, exactement comme le titre d’un article de blog. Ce titre doit donc être impactant, centré sur les bénéfices que vous pouvez apporter à votre cible.

3/ Votre résumé (LinkedIn au Luxembourg)

Maintenant que les visiteurs sont arrivés sur votre profil, il faut leur raconter une histoire. J’attire donc votre attention sur le fait que votre résumé n’est pas le récit de votre parcours. Il s’agit de l’histoire que vous allez proposer de construire avec vos lecteurs. Plus précisément, votre résumé doit suivre le schéma suivant :

  • Quels problèmes vous résolvez : posez des questions pour faire entrer votre lecteur dans la lecture ?
  • Comment vous les résolvez ?
  • Et, pourquoi vous les résolvez de la sorte ?
  • Aussi, comment en savoir plus ?
  • Comment vous contacter ?

4/ Vos médias

Enrichissez votre profil avec des vidéos, articles et liens externes qui viennent appuyer vos propos. Faites en sorte que ces ajouts collent avec l’image que vous voulez renvoyer : pas de site internet amateur si vous voulez apparaître professionnel par exemple …

5/ Vos activités

Vous devez savoir que vos visiteurs verront votre activité sur LinkedIn depuis votre profil. Cette section se divise en deux : d’un côté les articles que vous publiez sur Pulse (l’éditeur d’article sur Linkedin) et de l’autre, les posts, commentaires et « like » de votre quotidien.

6/ Vos expériences

Brique importante de votre profil. Elle va surtout vous permettre d’étayer votre histoire, en fonction du message que vous souhaitez apporter à votre cible. Nous aimons regarder ces expériences pour « comprendre » le parcours de la personne. Vous avez donc l’opportunité de faire passer le message que vous souhaitez.

7/ Vos formations

Cet espace a surtout pour but de créer un lien avec d’autres anciens élèves. C’est la seule et unique fonction à mon sens de cet espace.

Prenez bien soin de reprendre le nom officiel de votre école sur Linkedin, quitte à les contacter pour qu’ils le crée : cela vous aidera à retrouver d’anciens élèves.

8/ Vos compétences

Ce sont les mots-clés que vous souhaitez mettre en avant : choisissez-en une dizaine, pas plus. Et faites en sorte qu’ils soient intelligibles par votre votre cible. Demandez à votre réseau proche de vous recommander sur ces compétences là … et surtout pas d’autres !

9/ Vos recommandations

C’est la grosse brique de confiance. Vous devez être proactif et demander des recommandations auprès de personnes similaires à la cible que vous souhaitez toucher.

10/ Vos réalisations

C’est l’occasion de mettre en valeur un projet dont vous êtes particulièrement fière. Racontez l’histoire de ce projet : cela en dira beaucoup sur vous et donnera d’autant plus envie.

11/ Vos centres d’intérêt

Ce sont les groupes auxquels vous appartenez c’est pourquoi il est nécessaire qu’ils soient cohérents avec votre message. Cela sera également un prétexte pour entrer en relation avec quelqu’un.

Phase 3 : Faire les bonnes recherches (Linkedin au Luxembourg)

LinkedIn ne vous sera foncièrement utile qu’à compter du moment où vous rencontrez les personnes en vrai, non ? Mais est-ce que les personnes vont venir à vous ou… devez-vous aller à elle ?

Maintenant que votre profil est prêt et que votre cible est identifiée, je vous recommande de passer à l’action. Pour cela, Linkedin a une fonctionnalité formidable qui est la recherche avancée.

Un compte Linkedin Sales Navigator ne serait pas de trop, mais avec la fonctionnalité de base, vous allez pouvoir vous en tirer. Je vous explique rapidement comment cela marche :

Vous connaissez votre cible et son écosystème (ses partenaires, ses prestataires, son réseau). Vous allez pouvoir chercher par critère les personnes inscrites sur Linkedin de la sorte :

Faites un bon filtrage par région et par poste, identifiez les personnes déjà en connexion avec des personnes de votre réseau. Puis suivez cette simple méthode :

1/ Cliquez sur le profil de la personne.

2/Demandez-la en contact.

3/ Si elle vous accepte, proposez un rendez-vous en réel. 

Phase 4 : Participer à la conversation (Linkedin au Luxembourg)

4.1 : Conversation générale (Linkedin au Luxembourg)

En plus de faire ces opérations de recherche directe, participez à la conversation générale sur le réseau. Il y a de nombreuses discussions, et il ne vous reste plus qu’à échanger.

Pour cela, identifiez dans votre fil d’actualité :

  • Les personnes qui postent du contenu qui vous intéresse
  • Aussi, les publications qui provoquent beaucoup de commentaires
  • Les personnes qui postent du contenu qui intéresse votre cible
  • Et, les groupes sur lesquels votre cible est inscrite

Et participez à l’échange en commentant à votre tour tout en faisant attention à ce que cet échange reste constructif, respectueux et bienveillant.

4.2 : Conversation deux à deux (Linkedin au Luxembourg)

Vous avez la conversation générale d’un côté qui vous permettra de vous rendre visible et d’appuyer votre expertise. De l’autre, vous avez l’incroyable opportunité d’enclencher la discussion en direct avec les personnes en privé. Comment le faire ?

  • En vous intéressant aux profils des personnes avec lesquelles vous souhaitez interagir ;
  • Aussi, en vous intéressant aux personnes qui sont venues « visiter votre profil »

 

Phase 5 : Faire une veille efficace (Linkedin au Luxembourg)

Maintenant que vous savez qui vous souhaitez toucher, comment les trouver et comment engager la conversation, vous devez aller un poil plus loin. L’idée ici est d’identifier les bons signaux pour démarrer la conversation avec vos prospects.

Qu’est-ce qu’un bon signal ?

  • Les signaux forts, qui correspondent à des « ordres » ou « demandes » explicitement formulées par votre prospect (ex : « Je recherche une société qui fait du saucisson »)
  • Les signaux faibles qui sont des informations partielles ou fragmentaires, qu’il va falloir analyser et interpréter (ex : « Nous fêtons nos 20 ans d’ici un an » = signal faible si vous êtes une agence d’événementiel, car vous pouvez alors interpréter qu’ils auront peut-être besoin de vous ».)

Votre veille a donc pour objectif de détecter en flux tendus ces signaux vous permettant d’entamer l’échange.

Pour cela, vous sont offertes plusieurs options :

1/ Option payante :

Prendre un compte Sales Navigator pour suivre les actualités des entreprises ET des personnes que vous souhaitez toucher

2/ Option gratuite :

Mettez-vous en relation avec les personnes que vous souhaitez engager, et suivez-les…

Phase 6 : Se mettre dans le process (Linkedin au Luxembourg)

Maintenant, il n’y a pas de miracle : c’est la quantité d’actions qui fera votre réussite. Si vous voulez véritablement transformer Linkedin en un canal de prospection, alors vous devrez créer votre propre process. Celui-ci doit vous permettre de quotidiennement :

  • Rechercher les bons interlocuteurs
  • Et, engager les conversations générales et privées
  • Faire une veille pour détecter les bons signaux

En faisant ces actions quotidiennement, vous déclencherez les bonnes opportunités. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi engager un process de création de contenu plus poussé (que je vous invite à faire quand vous vous sentirez à l’aise).

Vous avez :

1) Les articles de fond pour appuyer votre expertise (Linkedin au Luxembourg)

Ces articles seront principalement lus par les visiteurs intéressés par votre expertise : il ne sera pas le fer de lance de votre visibilité. Il vous faut donc privilégier des sujets avec votre point de vue et les enrichir au maximum.

2) Les posts pour étendre votre visibilité et engager la discussion

Plus courts et éphémères, ces posts ont pour vocation de générer de l’échange et de la visibilité. Ce n’est pas une fin en soi car vous n’avez pas le contrôle immédiat sur l’audience qui va voir votre post.

Ce qui veut dire que l’audience de vos posts ne sera pas forcément vos clients. Il y a parfois (voire souvent) un décalage entre les règles de l’algorithme et la valeur que vous apportez vraiment. J’en prends pour exemple les posts qui fonctionnent le mieux : les histoires, les coups de gueule, les retours d’expérience et les posts sur Linkedin.

En conclusion

Quand on la connait, la méthode pour trouver des clients sur Linkedin est simple :

  • Savoir qui l’on cherche
  • Aussi, comprendre comment se rendre attractif et intéressant, en fonction de ces personnes que nous souhaitons toucher
  • Echanger et participer à la conversation
  • Aussi, tendre la main à vos interlocuteurs pour discuter