Différence entre SARL et EURL : quel Choix pour un Indépendant 

Faut-il opter pour une SARL ou pour une EURL ? Cette question est généralement posée par les indépendants qui veulent créer leur entreprise. Pour répondre à cette question, il faut apprendre à mieux connaître ces deux régimes. Alors quelle est la différence entre SARL et EURL ?

Différence entre SARL et EURL : définir pour mieux choisir

Définition SARL :

La société à responsabilité limitée (plus communément appelée SARL) est la forme de société la plus simple à créer et à gérer. D’ailleurs, il s’agit de la forme de société la plus répandue en France.

La responsabilité des associés d’une SARL est limitée, ainsi en cas de perte ou de faillite, seuls leurs apports respectifs seront confisqués.

Définition EURL

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (plus communément appelée EURL) est une SARL qui ne dispose que d’un seul associé, elle est donc soumise aux règles juridiques applicables à cette dernière. A tout moment, l’associé unique a la possibilité de s’associer avec d’autres personnes en cédant des parts sociales de son entreprise.  

différence entre SARL et EURL

Différence entre SARL et EURL : le match  

La responsabilité juridique

  • Comme nous avons pu le voir plus haut, la responsabilité des associés d’une SARL se limite à leurs apports respectifs.
  • Etant donné que l’EURL est soumise aux mêmes règles juridiques que la SARL, l’associé unique est donc lui aussi engagé à la hauteur de ses apports. Toutefois, en cas de faute de gestion, la responsabilité du gérant peut être engagée sur ses biens personnels. Bien souvent, les organismes financiers demandent au gérant unique de l’EURL de se porter caution personnelle pour payer ses dettes professionnelles.

Etablir une différence entre SARL et EURL sur la base de la responsabilité juridique nous a permis de réaliser que les avoirs personnels des associés d’une SARL seront épargnés contrairement à ceux de l’associé unique d’une EURL. Le point de la responsabilité limitée est donc accordé à la SARL

Le capital social

  • Le capital social d’une SARL est fixé dans les statuts et doit être mentionné dans tous les documents de la société. Ce montant peut être réduit à la somme symbolique d’un euro. Les apports peuvent être en numéraire, en nature ou encore en industrie et doivent être obligatoirement proportionnels aux apports de chacun. Certains apports étant non mesurables, ils doivent faire l’objet de longues discussions ou de l’intervention d’un expert.
  • Le capital social est librement défini par l’associé unique, qui doit disposer de 20% de ce montant, au moment de la création de l’EURL. Le solde (soit les 80% restant) de ce montant doit obligatoirement être versé dans les 5 ans qui suivent la création.

Etablir une différence entre SARL et EURL sur la base du capital social nous a permis de réaliser que l’associé unique avait le temps (5 ans) pour disposer du capital social qu’il désire attribuer à son entreprise. Sans parler du fait qu’il est dispensé du problème de partages de part. L’associé unique qui désire s’associer avec d’autres personnes, décide seule de la valeur de ses parts. Le point du capital social revient donc à l’EURL.

Régime fiscal

  • La majorité des Sarls sont soumises à l’impôt sur les sociétés. Cependant, les Sarl de famille et les Sarl créées depuis moins de cinq ans peuvent être soumises à l’impôt sur le revenu.
  • Dans le cas des Eurls deux cas se présentent : si l’associé unique est gérant il est donc considéré comme entrepreneur individuel et est soumis au régime social des non-salariés. Cela signifie que sa rémunération n’est pas déductible et il qu’il est imposé dans la catégorie correspondant à l’activité de la société. En revanche, si l’associé unique est non gérant, il ne relève alors d’aucun régime obligatoire de sécurité sociale et est imposé dans la catégorie correspondant à l’activité de la société.

Etablir une différence entre SARL et EURL sur la base des régimes fiscaux nous a permis de déduire que l’EURL est plus adaptée aux Entrepreneurs individuels dont le salaire ne sera pas déductible d’impôt. Le troisième et dernier point est attribué aux Eurls.

La différence entre SARL et EURL est à présent claire. À la lumière de ces définitions et de ce « match » opposant Eurl et Sarl, il paraît bien clair qu’un indépendant a tout intérêt à opter pour une Eurl. Celle-ci lui permettra de rester plus indépendant, plus autonome et maître de ses finances pas toujours constantes.
Il existe aussi le statut d’auto entrepreneur qui peut peut être convenir davantage à votre souhait de statut. Voici notre article concernant le statut d’auto entrepreneur et portage salarial. 

différence entre SARL et EURL